Infos & actus

Attendu depuis plus de 120 ans par les Genevois, un nouveau réseau de transport transfrontalier – le Léman express – a été inauguré en décembre dernier, pour relier sans rupture de charge, la Suisse à la France. Cette nouvelle infrastructure de transport est saluée dans la presse locale et nationale. « Plus grand réseau transfrontalier d’Europe », composé de « 230 km de lignes et de 45 gares », le Léman express permettra incontestablement une fluidification du trafic de la région franco-valdo-genevoise. Des impacts positifs sont attendus sur les activités économiques, l’identité régionale renforcée, la redistribution des pratiques culturelles transfrontalières dans une logique réticulaire plutôt que radioconcentrique, etc. Bref, le Léman express apparaît comme un outil d’une Genève « compacte, multipolaire et verte ».

            Mais la grande infrastructure, motivée par ce principe cardinal du contrat territorial franco-valdo-genevois, pourrait accentuer les inégalités existantes au lieu de les lisser. En l’absence de politiques publiques idoines, les tendances déjà à l’œuvre pourront se creuser: très forte attractivité économique de la ville-centre avec la concentration les emplois et activités à forte valeur ajoutée, spécialisation des franges dans la production de logements et l’économie des loisirs, boom des valeurs foncières et immobilières à proximité des interfaces, etc.

            La 17ème Rencontre Franco-Suisse des Urbanistes réunira des acteurs de la région et d’ailleurs pour discuter des politiques publiques d’accompagnement des grandes infrastructures, singulièrement du point de vue de l’intégration urbaine et sociale. Etudes de cas d’autres réseaux de transport publics transfrontaliers, présentations de politiques d’accompagnement en des contextes comparables (Luxembourg, Sarrebruck, Bâle…), tensions entre cadres nationaux et réalités transfrontalières complexes outrepassant les limites institutionnelles, sont au coeur du programme. Les instruments à disposition des urbanistes, les bonnes pratiques et leurs conditions d’acclimatation dans le bassin concerné, seront explicitées dans les discussions.

Cet événement hybride (à la fois physique et virtuel est ouvert à toute personne intéressée sur les enjeux urbains et transfrontaliers. Politiques, urbanistes, praticien.ne.s, chercheur.euse.s et étudiant.e.s, etc sont bienvenu.e.s.

Maquette17RFCH_v.16

Share This